logo Wombat

couverture Les Photographies conceptuelles d’Erwahn Ehrlich

Roland Topor

Les Photographies conceptuelles d’Erwahn Ehrlich

(1894-1961)

Découvrez l’œuvre stupéfiante d’Erwahn Ehrlich, le premier photographe aveugle de l’histoire de l’art !


« Le Verrier, un astronome français du XIXe siècle, a découvert par le calcul une planète, en se basant uniquement sur les perturbations qu’elle fait subir à Uranus. Il n’a pas eu besoin de la voir, encore moins de la photographier. Ce que Le Verrier a pu faire avec une planète, j’aimerais le faire avec un visage, une idée… » (Extrait de lettre, 1926).


« Le photographe est le prototype de l’artiste d’État, c’est-à-dire du non artiste. Un jour viendra où l’on n’aura même pas besoin de lui pour appuyer sur le déclencheur. Alors, les yeux pleins de larmes, il soupirera : “Si j’avais su…” » (Extrait de lettre, 1930).


Ainsi s’exprimait Erwahn Ehrlich (1894-1961), photographe allemand, mais compagnon d’armes d’Apollinaire qui sera blessé au visage lors de la Première Guerre mondiale, perdant progressivement la vue jusqu’à devenir totalement aveugle en 1927. Ehrlich n’en continuera pas moins de pratiquer la « photographie conceptuelle », de Paris à Zürich, en se frottant à tous les mouvements artistiques de son époque, de Dada à l’expressionnisme. Mais est-ce de la photo ou du dessin ? De l’art ou du cochon ?…


Sept ans après les Mémoires d’un vieux con, parodie inégalée d’autobiographie artistique prétentieuse, Topor enfonce le clou en réalisant cette fausse monographie (incluant 33 œuvres jamais vues), qui pastiche avec une jubilation érudite tous les poncifs de l’histoire de l’art.

Paru en Belgique en 1982 dans un tirage limité (Le Daily Bul, La Louvière) ce rare « livre concept », qui compte parmi ses plus ludiques et inventifs, est un chef-d’œuvre méconnu de Topor.


« Les Iconoclastes » nº 5

Parution : 6 avril 2017

Format 125 x 187

96 pages – 15 €

ISBN : 978-2-37498-070-6

Roland Topor

Roland Topor (1938-1997). Dessinateur, peintre, écrivain, dramaturge, poète, humoriste, chansonnier, cinéaste, acteur, photographe, etc. Remarqué pour ses étranges dessins au graphisme original (dans Arts, Bizarre, Hara-Kiri...), il reçoit le prix de l’Humour noir dès 1961. Son premier roman, Le Locataire chimérique, sera adapté au cinéma par Roman Polanski ; il écrira aussi des recueils de nouvelles, des pièces de théâtre et des livres concepts. Du film d’animation La Planète sauvage (avec René Laloux, prix spécial du Jury à Cannes en 1973) à l’étonnant Marquis (avec Henri Xhonneux) en passant par les émissions télévisées Palace et Téléchat, il marquera de son empreinte le cinéma et l’audiovisuel. Certaines de ses images ont fait le tour du monde. Tout son univers reste marqué du sceau d’un humour noir féroce. Il n’est jamais devenu un vieux con.

« De son vivant, Topor vendait peu de tableaux, en donnait beaucoup, ses livres faisaient des bides, ses pièces des scandales, ses films faisaient hurler les critiques, et tout cela le rendait hilare : qu’est-ce que vos parents ont été cons ! Dépêchez-vous de (re)découvrir ou même relire tout simplement ces petits bijoux d’un des génies du XXe siècle. Avant que trente crétins, par leur silence, ne nous l’enterrent pour de bon. » (Yves Frémion, Fluide glacial)


Les livres de Roland Topor aux Nouvelles Éditions Wombat

Mémoires d’un vieux con (plus d’infos)

Mémoires d’un vieux con suivi de Topor à la bombe (tirage de queue, édition limitée et numérotée) (plus d’infos)

Vaches noires (plus d’infos)

Café Panique suivi de Taxi Stories (plus d’infos)

La Plus Belle Paire de seins du monde

Strips Panique (plus d’infos)

Joko fête son anniversaire (plus d’infos)

Théâtre Panique, t. 1 (plus d’infos)

Théâtre Panique, t. 2 (plus d’infos)

La Cuisine cannibale (plus d’infos)

Vaches noires en poche (plus d’infos)


Topor : “Un grand coup de poing dans la gueule”

Extrait de Charlie-Hebdo nº1002 (septembre 2011) (télécharger le pdf)

Extrait